Les Abyssins de la Combaz d’Aymon

Vivre avec un Abyssin

(Source : Le chat Abyssin, Josiane Thiriot & l’Amicale des amateurs d’Abyssins, éditions de Vecchi)

© Abyssins de la Combaz d’Aymon
Vôtre
Abycalement
Vôtre
Abycalement

Ce qui peut attirer

Sa beauté plastique est, pour ses admirateurs, incomparable. Couché dans la pose hiératique du Sphynx, il incarne tout le mystère de l’Egypte ancienne. Assis, sa longue queue enroulée autour de ses pattes jointes, ses longues oreilles dressées, son regard énigmatique : c’est la déesse Bastet incarnée. Se déplace-t-il de sa démarche souple et musclée, le dos légèrement arqué? Voilà le petit fauve en chasse à travers la savane. S’il joue et bondit, il évoque alors la grâce d’une danseuse. Son caractère plaide aussi grandement en sa faveur pour qui ne se contente pas d’un “chat-coussin”. Vif et intelligent , l’Abyssin comprend tout très vite. Il s’intéresse à tout ce qui se passe dans la maison et participe à tout ce qui s’y fait. C’est un chat très affectueux mais c’est lui qui décide de son quart d’heure de câlins. Très sociable , il sait vivre en bonne intelligence avec ses congénères et s’adapte très bien à la compagnie d’autres animaux. Il apprécie la compagnie des enfants, si… ceux-ci respectent sa personnalité.

Ce qui peut faire hésiter

Ce qui peut séduire les uns peut faire hésiter les autres… Si vous aimez votre tranquillité, il est évident que vous risquez de ne pas supporter la vivacité et la présence constante de l’Abyssin! Si la patience vous fait défaut pour l’éduquer correctement et pour lui éviter les éventuels accidents auxquels sa curiosité insatiable risque de l’exposer, il vaut mieux y renoncer! Pour acquérir un Abyssin, il faut aimer avoir un compagnon de tous les instants… Il est donc nécessaire de faire preuve d’une grande disponibilité et de lui consacrer du temps. Il faut, aussi et surtout, être particulièrement sensible au côté “sauvage”… Sa façon de se déplacer, comme s’il était à la chasse, sa vivacité, son regard soutenu, peuvent intimider ou mettre mal à l’aise certaines personnes… Comme les jeunes enfants, les Abyssins doivent être éduqués . Comme avec un enfant, il ne faut pas lui refuser un jour ce que l’on a accordé la veille : votre Abyssin ne le comprendrait pas et deviendrait de plus en plus capricieux. Il est nécessaire de se montrer vigilant, persévérant et ne pas s’énerver… Cris et imprécations le déstabilisent et l’affolent : et tout est à refaire! Car, il faut savoir que les Abyssins, plus que tous les autres chats, sont sensibles à la douceur de la voix, aux intonations. On obtient davantage et plus vite par la douceur et la fermeté que par les éclats de voix. En tout cas, il existe une règle impérative : NE FRAPPEZ JAMAIS UN CHAT.
Les Abyssins de la Combaz d’Aymon
Abycalement

Vivre avec un Abyssin

(Source : Le chat Abyssin, Josiane Thiriot & l’Amicale des amateurs d’Abyssins,

éditions de Vecchi)

© Abyssins de la Combaz d’Aymon
Vôtre
Abycalement
Les Abyssins de la Combaz d’Aymon
Ce qui peut attirer… Sa beauté plastique est, pour ses admirateurs, incomparable. Couché dans la pose hiératique du Sphynx, il incarne tout le mystère de l’Égypte ancienne. Assis, sa longue queue enroulée autour de ses pattes jointes, ses longues oreilles dressées, son regard énigmatique : c’est la déesse Bastet incarnée. Se déplace-t-il de sa démarche souple et musclée, le dos légèrement arqué? Voilà le petit fauve en chasse à travers la savane. S’il joue et bondit, il évoque alors la grâce d’une danseuse. Son caractère plaide aussi grandement en sa faveur pour qui ne se contente pas d’un “chat-coussin”. Vif et intelligent , l’Abyssin comprend tout très vite. Il s’intéresse à tout ce qui se passe dans la maison et participe à tout ce qui s’y fait. C’est un chat très affectueux mais c’est lui qui décide de son quart d’heure de câlins. Très sociable , il sait vivre en bonne intelligence avec ses congénères et s’adapte très bien à la compagnie d’autres animaux. Il apprécie la compagnie des enfants, si… ceux-ci respectent sa personnalité.
Ce qui peut faire hésiter : Ce qui peut séduire les uns peut faire hésiter les autres… Si vous aimez votre tranquillité, il est évident que vous risquez de ne pas supporter la vivacité et la présence constante de l’Abyssin! Si la patience vous fait défaut pour l’éduquer correctement et pour lui éviter les éventuels accidents auxquels sa curiosité insatiable risque de l’exposer, il vaut mieux y renoncer! Pour acquérir un Abyssin, il faut aimer avoir un compagnon de tous les instants… Il est donc nécessaire de faire preuve d’une grande disponibilité et de lui consacrer du temps. Il faut, aussi et surtout, être particulièrement sensible au côté “sauvage”… Sa façon de se déplacer, comme s’il était à la chasse, sa vivacité, son regard soutenu, peuvent intimider ou mettre mal à l’aise certaines personnes… Comme les jeunes enfants, les Abyssins doivent être éduqués . Il ne faut pas lui refuser un jour ce que l’on a accordé la veille : votre Abyssin ne le comprendrait pas et deviendrait de plus en plus capricieux. Il est nécessaire de se montrer vigilant, persévérant et ne pas s’énerver… Cris et imprécations le déstabilisent et l’affolent : et tout est à refaire! Car, il faut savoir que les Abyssins, plus que tous les autres chats, sont sensibles à la douceur de la voix, aux intonations. On obtient davantage et plus vite par la douceur et la fermeté que par les éclats de voix. En tout cas, il existe une règle impérative : NE FRAPPEZ JAMAIS UN CHAT.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus